Taille du texteAugmenter la taille du texteRevenir à la taille du texte par défautRéduire la taille du texte

Restauration du beffroi de Dives-sur-Mer

Figure emblématique de l’histoire ouvrière de Dives-sur-Mer, le beffroi va être restauré pour accueillir en 2021 l’École de Musique intercommunale et le Sablier, Pôle des Arts de la Marionnette en Normandie. Un projet porté conjointement par la Communauté de communes et la Ville.

 

Depuis la fermeture de l’usine Tréfimétaux en 1986, le beffroi dresse sa silhouette abandonnée à l’entrée de Port Guillaume, nouveau quartier de Dives-sur-Mer qui a pris place sur le site de l’ancienne usine de cuivre. Comme la médiathèque juste à ses côtés, il témoigne d’un siècle d’industrie métallurgique à Dives. Construit en 1892, le beffroi est un bel exemple du style architectural dominant à la fin du 19ème siècle.

Pour conserver ce bâtiment et avoir les moyens de lui redonner vie, la Communauté de communes et la Ville ont décidé de porter ensemble le projet et de partager les espaces.

Le démarrage des travaux devrait avoir lieu au printemps 2020 pour une ouverture au public à la rentrée 2021.

 

ÉCOLE DE MUSIQUE INTERCOMMUNALE

L’École de Musique qui fonctionne actuellement sur deux sites, Cabourg et Dives-sur-Mer, va bénéficier ici d’un espace qui lui sera dédié et qui aura été spécialement conçu pour ses activités.

Elle aura son entrée au pied de l’horloge et s’étendra sur trois niveaux avec 11 salles pour les cours de musique, un espace spécifique pour les petits à partir de 3 ans et un auditorium de 60 places. 

PÔLE DES ARTS DE LA MARIONNETTE

Le Sablier, scène conventionnée d’intérêt national, disposera d’une entrée avec hall d’accueil menant à la salle de spectacle, construite en extension à l’arrière du bâtiment. Des ateliers largement vitrés seront ouverts sur le quartier. Ils accueilleront des artistes en résidence.

A proximité immédiate de la médiathèque et de la Maison Bleue, le site va devenir un pôle culturel pour l’ensemble du territoire.

BUDGET DES TRAVAUX

Le coût total du chantier est de 2,9 millions d’euros.

L’EPFN, Espace Public Foncier de Normandie, prend en charge 700 000 € pour la réfection des façades et des toitures.

La Communauté de communes et la Ville supportent chacune 1,1 million d’euros mais bénéficient de subventions importantes :

  • Communauté de communes 520 000 € de subventions (de la Région 320 000 €, du Département 150 000 €, de l’Europe 50 000 €, de l’État en attente);
  • Ville de Dives-sur-Mer, 700 000 € de subventions (de la Région 400 000 €, de l’État 300 000 €).

 

 

 

 

Retour en haut de page